Actualités High Tech

Cette escroquerie aux faux e-mails de notaires peut vous


Les prétendants à un achat immobilier vont devoir redoubler de prudence pour éviter l’arnaque du vrai-faux e-mail du notaire. Plusieurs victimes ont déjà perdu de fortes sommes d’argent…

C’est l’UFC-Que Choisir qui tire la sonnette d’alarme : une vague de faux e-mails de notaires a commencé à faire des ravages chez plusieurs acheteurs de biens immobiliers. Ces derniers reçoivent des messages de leurs notaires juste avant l’acquisition, leur demandant de verser un acompte… Sauf que le RIB fourni n’est pas celui du professionnel, mais d’escrocs !

La vigilance s’impose

L’association de consommateurs recense plusieurs témoignages en région parisienne, dans le Sud-Ouest, le Nord, le Centre, etc. À chaque fois, ce sont de fortes sommes qui sont volées : 30.000 € chez ce couple de Pau, 50.000 € chez ce particulier dans le Nord-Pas-de-Calais…

L’arnaque est élaborée. Les escrocs ont piraté la boîte e-mail des notaires, ils interceptent les messages envoyés aux clients avec l’aide de mots clé (« RIB », « acompte », etc.). Ils substituent aux RIB des études leurs propres coordonnées bancaires, souvent à l’étranger. « Lorsque l’acheteur apprend l’escroquerie, la banque a déjà autorisé la transaction », détaille l’UFC-Que Choisir. Le Conseil supérieur du notariat a confirmé que des boîtes e-mail de professionnels avaient été piratées cet été.

Il importe donc de se montrer extrêmement vigilant lors de la conclusion d’une vente immobilière. Un des conseils est de ne plus effectuer de virements d’un montant important sur la base d’un RIB reçu par courriel. Il suffit de téléphoner chez le notaire pour confirmer les coordonnées bancaires, ou quand c’est possible, se rendre à la banque pour effectuer le virement en compagnie d’un conseiller.



Source link

You may also like

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *