Actualités High Tech

NFT : Steam et Epic Games traitent différemment les jeux sur


Alors que Valve a annoncé vouloir retirer de Steam tous les jeux contenant des NFT, alors qu’Epic Games les accueille à bras ouverts.

Il y a quelques jours, Valve a communiqué à de nombreux développeurs son désir de retirer de Steam tous les jeux sur la blockchain, et son effet semble avoir été quasi immédiat. Depuis, quelques jeux ont dû quitter la plateforme, leader dans le domaine des jeux PC.

Dans le règlement de la plateforme, une nouvelle ligne de conduite a été ajoutée dans la catégorie des contenus qui ne devraient pas être publiés sur Steam. On lit alors que sont prohibés « les applications construites sur la technologie de la blockchain qui résulte ou qui autorise les échanges de cryptomonnaies et de NFT ». Un changement de taille pour de nombreux développeurs.

C’est notamment le cas de Age of Rust, un jeu d’aventure et de réflexion, qui n’est actuellement plus en vente sur Steam. Ses développeurs se sont exprimés sur Twitter en affirmant comprendre la décision de Valve, mais être néanmoins en désaccord avec celle-ci. Pour eux, la blockchain et les NFT sont le futur du jeu vidéo et la première raison qui a conduit à son développement.

Epic Games réagit positivement aux jeux sur la blockchain

Face à cette situation, de nombreux développeurs n’abandonnent pas espoir et se mettent déjà à rechercher d’autres plateformes qui accepteraient de publier leurs titres. En réponde à cela, Epic Games a affirmé ouvrir grand les portes de son Store à ce type de jeu que le studio juge « innovant ».

Sur Twitter, Tim Sweeney, le CEO d’Epic Games, a déclaré : « Bien qu’Epic n’utilise pas de cryptomonnaie dans ses jeux, nous accueillons favorablement l’innovation dans les domaines de la technologie et de la finance. » Bien sûr, la publication de ces titres comporte des règles, que la firme ne manque pas de rappeler dans ses conditions d’utilisation.

Un débat controversé

Si la décision d’Epic Games peut plaire aux développeurs, elle peut néanmoins attiser de la méfiance et du mécontentement du côté des joueurs. En effet, certains pensent à l’impact écologique des NFT ou encore aux possibles fraudes. Un utilisateur a ainsi déclaré que la blockchain « nécessite de brûler la planète, de thésauriser des ressources informatiques rares, ou de mettre en place des systèmes monétaires frauduleux qui vendent des œuvres protégées par des droits d’auteur. »

Si cette opinion semble plutôt radicale, Tim Sweeney a répondu en retour qu’il aimait « l’idée centrale d’utiliser la cryptographie et la théorie des jeux comme bases pour construire des calculs décentralisés persistants et fiables ».

Au vu de la popularité actuelle des NFT, nombreux sont ceux à se poser des questions sur leur utilité, leur impact financier et écologique, et rares sont ceux qui peuvent apporter des réponses claires sur l’avenir de la blockchain. Dans la sphère vidéoludique, son utilisation n’est pas encore assez répandue pour s’en faire une idée précise, mais la blockchain est pour certains l’avenir des jeux vidéo.





Source link

You may also like

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.