Actualités High Tech

Selon une intelligence artificielle, 80 % de la planète


Ce n’est malheureusement pas un scoop : le réchauffement climatique va avoir des conséquences réelles et sérieuses sur la nature et sur l’homme. Une intelligence artificielle a analysé des milliers d’études sur le phénomène, et ses résultats montrent que personne ou presque ne sera épargné.

On peut déjà le sentir dans la vie de tous les jours : les dérèglements climatiques engendrés par l’activité humaine nous affectent déjà d’une manière ou d’une autre. Et le pire est à craindre. Une enquête menée par le Mercator Research Institute on Global Commons and Climate Change a analysé 102.160 études portant sur des sujets liés au réchauffement de la Terre.

Plus de 10.000 études au tamis d’une intelligence artificielle

Au vu du volume de données à traiter et de leurs sujets (de la migration des papillons aux évolutions des forêts), c’est une intelligence artificielle qui s’est chargée du travail. Le principe était de relever géographiquement, en fonction de la localisation des études, les différents phénomènes apparus qui n’étaient pas la conséquence d’évolutions naturelles. Armés d’une mappemonde découpée en grille, les chercheurs ont pu déterminer des résultats qui devraient secouer le monde entier.

80 % de la surface de la planète sera touchée par les dérèglements climatiques, tandis que 85 % de la population mondiale sera affectée. Le phénomène s’accélère en parallèle du volume de la littérature scientifique sur le sujet. L’institut de recherche note ainsi que 75.000 à 85.000 études ont été publiées ces cinq dernières années, contre 1.500 seulement entre 1951 et 1990.

Et cela pourrait être encore pire, puisque ces études sont majoritairement menées dans des pays riches. La situation en Afrique ou en Asie, là où les conséquences du réchauffement climatique se font le plus ressentir, est encore très mal documentée. Alors que se tient la COP26 à Glascow (Écosse), les participants auront peut-être en tête cette terrible menace chiffrée par une intelligence artificielle.



Source link

You may also like

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *